Newsroom

TOUT LE MONDE A BESOIN D'UN AMI AVEC UN CAMION

TOUT LE MONDE A BESOIN D'UN AMI AVEC UN CAMION

Publié par Rogrigo Rosales-List

Ça nous prend tous cet ami, qui est toujours prêt à nous aider à déménager ou transporter de quoi avec son camion. Faut tout de même qu'il soit capable de se rendre, car c'est dans des conditions hivernales difficiles que je devais déménager quelques meubles. Pas le meilleur temps pour déménager, mais le meilleur temps pour mettre à l'épreuve ces pneus, et heureusement nous sommes encore ici pour vous le raconter.

Au Québec, la loi stipule que tous les véhicules automobiles doivent être chaussés de pneus d'hiver au plus tard le 1er décembre, et ce jusqu’au 15 mars. Depuis 2008, seuls les pneus d'hiver qui affichent un pictogramme d’une petite montagne avec au centre un flocon de neige sont permis sur les routes du Québec pendant cette période.

Ce n’est pas fou d’exiger que nos véhicules soient munis de ces pneus. Après tout, les pneus d’été perdent beaucoup de leur efficacité lorsque le mercure descend sous 7 degrés Celsius. Les pneus quatre saisons quant à eux, peuvent encore rester efficaces jusqu’aux alentours de -8 à -15 degrés. Mais ils ne seront pas aussi efficaces qu’un pneu spécifiquement conçu pour l’hiver.

La gomme des pneus d’hiver est spécialement conçue pour rester souple malgré le froid. C’est cette élasticité qui garantit une meilleure adhérence et contrôle. De plus, vous remarquerez que les pneus d’hiver ont de nombreuses lamelles. Ce sont ces rainures qui permettent d’évacuer l’eau, la neige et la gadoue. Voilà pourquoi ils sont plus efficaces et sécuritaires que des pneus d’été ou des pneus quatre saisons.

Vous vous souviendrez que dans le passé, la date d’entrée en vigueur de ce règlement était le 15 décembre. À partir de cette année, le ministère des Transports a devancé cette date en reconnaissance que nos hivers rigoureux commencent souvent dès le mois de novembre, et cette année n’a pas été l’exception – l’hiver a commencé au mois de novembre avec une bonne bordée dans la plupart du territoire québécois. Sans oublier que le Québec est une grande province, et ce n’est certainement pas la même météo à Rouyn qu’à Rimouski.

La raison que je vous rappelle la réglementation et tout ça, est qu’un de mes amis, qui est d’ailleurs propriétaire d’une camionnette identique à la mienne (un 2018 Ford F-150 V6 Ecoboost), avait oublié que la date d’entrée en vigueur du règlement avait été devancée. Je suis convaincu qu’il n’est pas le seul au Québec qui garde ses pneus quatre saisons jusqu’à la dernière minute!

Cependant mon ami m’avait promis de m’aider à rénover un chalet au nord de l’Outaouais et déménager certains meubles à la mi décembre. Cependant, cette fin de semaine-là, Mère Nature a décidé de nous couvrir d’un épais manteau de pluie verglaçante.

Si vous êtes propriétaire d’une camionnette, vous le savez comme moi, comment c’est difficile de ne pas se présenter pour aider un de vos amis à déménager, beau temps – mauvais temps. 

Donc mon ami et moi aurions à conduire environ 150km pour se rendre au chalet tôt le matin, nos camions chargés de matériaux. On rénoverait pendant la journée, et on reviendrait le soir, avec nos camions chargés de quelques meubles.

La seule différence entre nos camions était la gomme, car les deux camions sont mécaniquement identiques et même de la même couleur – noir. Belle opportunité pour moi d’essayer et comparer mes nouveaux Yokohama IceGuard G075 qui sont sous mon camion. Le camion de mon ami était équipé quant à lui d’excellents pneus Michelin quatre saisons, relativement récents.

Yokohama a récemment mis en marché deux nouveaux pneus d’hiver avec des technologies semblables : Les IceGuard iG53 et les IceGuard G075. Les iG53 ont été conçus pour les voitures, tandis que les G075 visent principalement les VUS et les camionnettes.

Ces pneus sont conçus principalement pour nos conditions climatiques de l’est du Canada, où la pluie, le verglas et la gadoue sont beaucoup plus fréquents que des grosses bordées de neige poudreuse.

Il s’agit de pneus directionnels, ce qui permet d’augmenter la surface de contact de la bande de roulement, car les pneus sont conçus pour rouler seulement dans une direction. En examinant de près la bande de roulement vous remarquerez qu’au lieu d’avoir une rainure principale pour l’évacuation d’eau comme la plupart des concurrents, les pneus ont plusieurs rainures en forme de zigzag. En théorie, le plus de canaux qu’on a pour évacuer l’eau le mieux que c’est, mais il faut balancer l’équation avec le plus de surface de contact possible. Finalement, comme tous les bons pneus d’hiver, les blocs ont des rainures (dans ce cas en diagonale, car ils sont faits pour rouler dans un seul sens), et des lamelles profondes pour absorber le plus d’eau possible à la surface de la route et la diriger vers les rainures d’évacuation d’eau.

Ce qu’on remarque aussi, est qu’il n’y a pas de grosses encoches sur la bande de roulement. Ceci nous démontre que la vocation première de ce pneu est de rester souple par grand froid, mordre dans la glace et évacuer le plus d’eau possible. À première vue, ils ne sont pas les meilleurs pneus lorsqu’on fait face à plusieurs centimètres de neige fraîche.

En route vers mon chalet, le verglas ne faisait que commencer avec un mélange de grésille et nos deux camions se sont bien comportés. Le retour à la maison a été beaucoup plus rock n’roll.

Sur le chemin de retour, voyant que mon ami était resté loin derrière et qu’il roulait à un pas de tortue avec ses pneus quatre saisons, je lui ai demandé de me laisser conduire son camion et échanger avec moi. Quelle différence, je n’exagère pas.

La confiance que vous procure un ensemble de bons pneus d’hiver est grande. La météo n’était pas notre alliée ce jour-là, cependant mon F-150 équipé avec les iceGuard G075 roulait avec aisance, malgré les chemins peu déblayés auxquels on s’attaquait. De plus, les abrasifs n’avaient été que répandus sur les routes principales, les routes de campagne qu’on utilisait n’avaient pas encore été traitées.

Je suis convaincu que si j’avais roulé avec mon camion, à une vitesse confortable, sans attendre mon ami, je serais arrivé à la maison une bonne vingtaine, voir trentaine de minutes avant avec peu de soucis. En contrepartie, derrière le volant du camion de mon ami, c’était un combat constant à la recherche de traction, où chaque virage le long de la rivière Gatineau était une opportunité d’imaginer le camion plonger dans l’eau frigide.

Heureusement, armés de patience et nerfs d’acier, notre retour à la maison s’est fait sans plongeon. 

En conclusion, le G075 s’est avéré un excellent pneu sur des surfaces glacées, et qui est bien adapté au poids de VUS et camionnettes.  

Ceci dit le talon d’Achille de Yokohama a souvent été la durée de vie de leurs pneus, car au niveau de la performance, on a toujours été agréablement surpris.  À ce sujet, le fabriquant nous dit qu’ils ont adressé cette faiblesse en dotant le G075 d'une gomme très haute densité et une bande de roulement à faible friction qui devrait en théorie réduire l’usure des pneus. Le temps nous le dira. Ils ajoutent que cette recette devrait aussi vous générer des économies à la pompe, compte tenu de la faible résistance au roulement.

Les Yokohama IceGuard G075 sont fabriqués dans une multitude de dimensions allant de 16 à 20 pouces. Les prix varient par grandeur, mais attendez-vous à payer dans les environs de $180 à $200 le pneu pour des 18 ou 19 pouces, ce qui est dans la moyenne du marché pour ce genre de pneu.

La morale de cette histoire est qu’on ne devrait pas se fier aux règles du Ministère des Transports pour déterminer le meilleur moment de changer nos pneus. L’année prochaine, faites comme mon ami va faire : aussitôt que le mercure descend sous les 7 degrés Celsius, changez vos pneus. Surtout si vos amis comptent sur vous et votre camion!

Pour voir les grandeurs disponibles consultez le site du manfacturier: YOKOHAMA  

 

 

 

 

 

黑粗硬大欧美在线视频-黑粗硬大超爽视频